Pages Navigation Menu

Mgr Shomali en visite à la kehilla de Jérusalem

Pour la première fois, Son Excellence Mgr William Shomali, vicaire patriarcal pour Jérusalem, a rendu visite à la communauté catholique hébréophone (kehilla) de Jérusalem pour célébrer la messe du cinquième dimanche de Pâques. A cette occasion, il a aussi célébré la fête de Saint-Jacques (qui tombe cette année le 3 mai), saint patron des communautés catholiques hébréophones en Israël et de tout le diocèse du Patriarcat latin.

Le dimanche 6 mai 2012, Mgr William Shomali, vicaire patriarcal pour Jérusalem, a rendu visite à la communauté catholique hébréophone (kehilla) de Jérusalem et y a célébré la messe. A cette même occasion, la kehilla célébrait la fête de Saint-Jacques, saint patron de l’Oeuvre Saint-Jacques et du Vicariat Saint-Jacques. Mgr William était accompagné du nouveau chancelier du Patriarcat latin, le Père George Ayoub originaire de Galilée, et du Père Issa Hijazeen. Les membres de la kehilla se sont réunis à la Maison Saints Siméon et Anne afin d’y rencontrer l’évêque, et les musiciens talentueux de la kehilla ont accompagné la prière de leur merveilleuse musique et de leurs chants.

Le père David Neuhaus, vicaire patriarcal pour les communautés de langue hébraïque, a accueilli l’évêque et exprimé la joie de la communauté de prier tous ensemble en la fête de Saint-Jacques. La messe a été célébrée en arabe et en hébreu. L’évêque a prié en arabe et l’assemblée a répondu en arabe. Les chants et les lectures, quant à eux étaient en hébreu. Mgr Shomali a commencé son homélie en anglais avant que le Père David n’en poursuive la lecture en hébreu (l’homélie en intégralité ici). Dans son homélie, l’évêque a exprimé sa joie de pouvoir prier à la kehilla et a souligné l’importance de celle-ci au sein de l’Eglise de Jérusalem. Il a parlé des origines de la communauté de langue hébraïque dans la première Église de Jérusalem, dont les membres étaient des juifs qui croyaient en Jésus. Il a également évoqué l’unité qu’elle forme aujourd’hui avec la communauté de langue arabe, les deux donnant le même témoignage du Messie, en deux langues au sein de deux sociétés – arabe et juive – en Terre Sainte.

À la fin de la prière, Mgr William Shomali a remercié la kehilla de cette opportunité de prier ensemble. Il a également exprimé le regret de ne pas avoir appris l’hébreu quand il était jeune, mais a promis de revenir. Il a été impressionné en particulier par la musique et a proposé une coopération plus étroite entre les communautés d’expression arabe et hébraïque pour la composition des chants : « Nos deux langues sont sémitiques et si proches l’une de l’autre que nous pouvons composer des chants dans les deux langues comme autre expression de notre unité ».

La joie de la prière a continué après la bénédiction finale et les membres de la kehilla ont accompli des danses folkloriques et même invité l’évêque et ses deux jeunes compagnons à se joindre à eux. Ils ont répondu avec joie et ont même dansé jusqu’au moment de sortir dans la cour afin de profiter de la délicieuse réception qui les attendait. L’atmosphère amicale a permis à beaucoup de parler avec l’évêque et de partager avec lui les différents aspects de la vie de la kehilla de Jérusalem.

Merci, Sayyedna, de votre visite et revenez vite!

Vicariat pour les catholiques de langue hébraïque

Album Picasa (25 photos)