Pages Navigation Menu

Fin des travaux prévue en 2016 pour le Centre international de la famille à Nazareth

nazareth_im1-3754CITE DU VATICANPrésenté à Rome mardi 16 avril 2013, le projet Centre international pour la famille, qui verra le jour en 2016 à Nazareth (Israël), est désormais soutenu par une fondation vaticane et par le Renouveau charismatique italien. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo était invité à participer à la conférence de presse et à parler, au nom du Patriarche latin de Jérusalem et en tant qu’évêque vicaire Patriarcal à Nazareth.

Dans deux ans et demi, le Centre international pour la famille verra le jour entre l’église des Salésiens et le Saint Gabriel Guesthouse sur la colline en face du Mont du Précipice, qui surplombe la ville de l’Annonciation où Jésus passa toute son enfance. Un architecte italien travaillera avec des techniciens et consultants de Nazareth. Le centre devrait fonctionner avant la fin des travaux qui devraient commencer très prochainement, ont indiqué hier mardi 16 avril, Mgr Vincenzo Paglia, Président du Conseil pontifical pour la famille et M. Salvatore Martinez, Président pour l’Italie du mouvement Renouveau dans l’Esprit, tous deux responsables du projet. « Après de longs et pas faciles accords avec les autorités ecclésiales, civiles et politiques en Israël, nous sommes parvenus à faire approuver le projet », a expliqué Mgr Vincenzio Paglia.

Conférence de Presse à NazartehInvité à participer à la conférence de presse, Mgr Marcuzzo, vicaire patriarcal à Nazareth est revenu – en tant que témoin – sur tout l’itinéraire historique du projet, depuis sa conception pendant l’année de la foi en 1994, en passant par son lancement officiel par Jean-Paul II en 1997 à Rio de Janeiro, et la bénédiction de la première pierre par Benoît XVI en 2009 à Nazareth, jusqu’à la constitution de la fondation Vaticane du Centre international Famille de Nazareth. De fait, dotée d’une personnalité canonique et civile vaticane depuis le 15 octobre 2012, la fondation pontificale Centre international famille de Nazareth est née officiellement le 18 janvier dernier. La Fondation vaticane a pour objectif d’être un « encouragement » pour les familles du monde. Benoît XVI, qui avait béni la première pierre du Centre, le 14 mai 2009 avait signalé que « nous avons tous besoin de revenir à Nazareth, pour contempler toujours à nouveau le silence et l’amour de la Sainte Famille, modèle de toute vie familiale chrétienne. »

Un centre pour encourager la vie familiale en Terre sainte et aider les familles

La vocation de la fondation centre international pour la famille à Nazareth, vise à devenir un lieu de formation à la spiritualité familiale catholique, à la pastorale des familles, et en même temps un observatoire d’étude de la pastorale familiale au Moyen-Orient, sans oublier le soutien aux familles en difficulté dans la région et au premier chef en Terre Sainte (l’assistance matérielle se fera au moyen de fonds collectés internationalement). « Et si cette terre souffre aujourd’hui de nombreuses tensions, elle a droit à la paix et à la fraternité », a déclaré Mgr Paglia ajoutant que sur cette terre, les hommes ont encore « la force et la capacité de rêver » et d’agir pour que « ce rêve devienne réalité. » Dans ce contexte, « les familles chrétiennes peuvent devenir co-auteurs de ce rêve. »
Mgr Marcuzzo qui a mis en relief le rôle de ce Centre pour la paix en Terre Sainte n’a pas manqué non plus de « remercier au nom de l’Eglise locale les Papes, le Conseil Pontifical pour la famille présent en la personne de son Président et le Président de la Fondation le Dr. Salvatore Martinez pour leur persévérance à poursuive le projet malgré les nombreuses difficultés. » L’évêque  a également insisté sur l’importance de ce Centre pour donner l’occasion à Nazareth « de communiquer à toutes les familles et surtout aux familles pèlerines le message actuel de la Sainte Famille de Nazareth : la sainteté, la beauté et l’importance de la famille. »

Le siège de la fondation sera édifié sur une propriété du Saint-Siège. Le centre comprendra deux ailes abritant une église et un auditorium de 500 places chacun, un centre de pastorale diocésaine, des salles de cours, une habitation pour la communauté gérante, une centaine de chambres avec un restaurant, des salles pour les enfants. Le coût de l’œuvre est de 12 millions d’euro. Mgr Marcuzzo n’a pas hésité à lancer « un appel à toutes les familles pour contribuer à la construction de ce Centre et pour qu’elles viennent nombreuses pèleriner en Terre Sainte et se ressourcer à l’eau vive de la famille exemplaire de Nazareth. »

Parallèlement au centre sera lancé un « portail de la famille », assurant aux familles du monde entier une subsidiarité horizontale et des services gratuits quant aux besoins pratiques des parents, enfants et grands-parents. Initialement en italien, ce site qui est destiné à se développer en utilisant d’autres langues, bénéficiera de la collaboration quotidienne de médecins, psychologues, économistes, avocats, éducateurs et prêtres.

Christophe Lafontaine