Pages Menu
Categories Menu

Posté on 10 Nov 2014 in Actualité locale, Politique & Société

Visite de solidarité des chefs des Eglises de Jérusalem sur l’Esplanade des Mosquées

Visite de solidarité des chefs des Eglises de Jérusalem sur l’Esplanade des Mosquées

Visite-Aqsa-november-2014-300x184COMMUNIQUE – Lundi 10 novembre 2014 au matin, une délégation de chefs des Eglises de Jérusalem s’est rendue sur l’Esplanade des Mosquées, le Haram al Sharif, pour une visite de solidarité, de paix et de réconciliation. Suite à cette visite, la délégation a émis avec le Conseil du Waqf islamique de Jérusalem, une déclaration conjointe.

 

Parmi la délégation, se trouvaient des représentants de l’Eglise catholique en Terre Sainte : Sa Béatitude Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, son Vicaire à Jérusalem et en Palestine, Mgr William Shomali, le vicaire patriarcal pour les grec-catholiques de Jérusalem, Mgr Joseph-Jules Zerey, et le Père Ibrahim Faltas, frère franciscain.

À la suite de la visite, une déclaration conjointe a été délivrée au nom des chefs d’églises, et du Conseil du Waqf islamique de Jérusalem. Voici le texte intégral de la déclaration:

 

Déclaration des chefs des Eglises et du Conseil du Waqf islamique de Jérusalem

Le 10 Novembre 2014, correspondant au 17 Muharram 1436H, une importante délégation des Patriarches et des Evêques de la Ville Sainte et des représentants de toutes les églises de Jérusalem s’est rendue sur l’Esplanade du Haram al Sharif. Ils ont été reçus par le Président et les membres du Conseil du Waqf islamique et les cadres supérieurs de l’Awqaf et le gouverneur de Jérusalem.

Les deux parties ont souligné les principes suivants:

  1. La situation historique (Statu quo) de la mosquée Al-Aqsa (Haram al Sharif), de sa cour, de tous les bâtiments, et dans la ville de Jérusalem, ne devrait pas être modifiée.
  2. Ils ont souligné le plein droit des musulmans à la prière et leur liberté d’accès à la mosquée Al-Aqsa, ainsi que la propriété exclusive de cette dernière par les musulmans du monde entier.
  3. Ils ont rappelé l’importance de la garde par le royaume hachémite d’Al-Aqsa et des lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem et en Terre Sainte.
  4. Ils ont souligné la continuité du Pacte d’Omar Ibn Al Khattab qui rassemble chrétiens et musulmans dans l’unité par une coexistence fraternelle dans la Ville Sainte, ce qui est unique de par le monde. Cette alliance respecte les droits des chrétiens de prier et de pratiquer leur religion en pleine liberté.

Les deux parties se sont engagées à prier pour la fin de l’injustice et le rétablissement de la sécurité et de la paix dans cette ville, qui devrait être un modèle de coexistence pacifique.

 

Les chefs des Eglises et le Conseil du Waqf islamique de Jérusalem

[pe2-gallery album= »http://picasaweb.google.com/data/feed/base/user/medialpj/albumid/6080091866152572033?alt=rss&hl=en_US&kind=photo » ]