Pages Menu
Categories Menu

Posté on 15 Déc 2014 in Diocèse, Nouvelles du diocèse

Le Mouvement philippin El Shaddai célèbre sa fête annuelle

Le Mouvement philippin El Shaddai célèbre sa fête annuelle

ElShaddai ArticleHAIFA – Le samedi 7 décembre 2014, veille de la solennité de l’Immaculée Conception, la cellule du Mouvement apostolique philippin EL-Shaddai de la région de Haifa a célébré sa 18ème fête annuelle à l’église latine de St Joseph, sous le thème : ‘’ Préparez la voie du Seigneur ‘’.

El Shaddai est un mouvement catholique de laïcs très structuré, créé aux Philippines en 1978 par Mike Velarde, qui compte aujourd’hui plus d’un million de membres dans le monde. L’appartenance au mouvement exige, outre les devoirs de tout catholique, la récitation trois fois par jour des prières usuelles et des psaumes 22 et 91, ou aussi la dîme.

La fête, organisée par Sr. Editha Asoy – les membres s’appellent entre eux frères et sœurs – a été marquée par deux temps forts : la messe solennelle, célébrée cette année par Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, vicaire patriarcal latin pour Israël, concélébrée par deux prêtres carmes, et animée par de très beaux chants ; et une longue veillée commencée à 20h et achevée vers 2h du matin. La cellule (nom donné à un groupe local du mouvement) de Haifa était bien sûr présente, avec les membres des six cellules qui se trouvent en Israël : trois à Tel Aviv, une à Jérusalem, une à Beer Sheva. En tout, ils étaient autour de 300 membres.

Y a participé aussi un « catéchiste » ou « prêcheur » venu spécialement des Philippines, Frère Bernard Bersabe. Chaque cellule a un responsable, ainsi qu’un ou plusieurs catéchistes qui sont chargés de l’animation spirituelle, liturgique et chorale.

Mgr Marcuzzo, dans son homélie a expliqué, à partir des lectures de ce dimanche, comment « préparer la voie du Seigneur », thème de la fête : « Se reconnaître pauvres et nécessiteux d’un sauveur ; exprimer un repentir sincère ; faire pleinement la volonté de Dieu ». Sur ce dernier point il s’est étendu un peu montrant comment la « Situation des immigrants philippins en Terre Sainte, délicate et dure, peut être transformée en volonté de Dieu, donc en occasion de sanctification et d’apostolat ».

Texte de notre correspondant de Haifa. Photos de R.G. e M.K.

_DSC0138.JPG_DSC0149.JPG_DSC0162.JPG_DSC0168.JPG_DSC0180 1.JPG_DSC0181.JPGP1030840.JPGP1030846.JPGP1030889.JPGP1030893.JPGP1030902.JPGP1030903.JPGP1030906.JPGP1030912.JPGP1030920.JPGP1030923.JPGP1030926.JPG