Pages Menu
Categories Menu

Posté on 9 Mar 2015 in Actualité du Moyen-Orient, Actualité du Vatican, Église

Des familles réfugiées en Jordanie écrivent au pape François

Des familles réfugiées en Jordanie écrivent au pape François

CITE DU VATICAN- Des familles réfugiées à Naour en Jordanie ont remis une lettre au pape François par l’intermédiaire du curé de leur paroisse d’accueil, le P. Rifat Bader, qui a assisté à la messe à Sainte-Marthe le jeudi 5 mars 2015. Ci-dessous la traduction de la lettre en français.

 

Saint Père bien-aimé,

Nous, chrétiens irakiens, qui vivons désormais en Jordanie, nous avons été contraints d’émigrer de nos terres en raison de la puissance du malin, de l’obscurité et de l’esclavage, malgré le fait que nous n’ayons commis aucun mal justifiant notre exode.

Notre seule faute consiste à croire dans le nom de Notre Seigneur Jésus Sauveur ainsi que nos bonnes œuvres d’amour et de paix envers toutes les créatures.

Ils nous a été donné le choix entre renoncer à notre foi chrétienne ou être tués, alors nous avons dû fuir nos terres avec notre Christ, avec notre foi et nos principes.

Nous avons choisi de partir loin de chez nous et de notre pays que nous aimons, préférant devenir des étrangers sur une terre étrangère, avec toute la douleur et la souffrance que cela comporte, plutôt que de participer à ce mal et à cette violence inhumaine contre des innocents.

Nous avons choisi de fuir, laissant derrière nous tout ce qui nous était cher, maisons, terrains, propriétés, pour faire partie du saint troupeau du Christ, pour suivre avec conviction et joie les étapes de la Via Crucis avec le Christ crucifié, pour être dignes d’être parmi ses brebis, les membres de son saint troupeau.

Très Saint Père, sachez que notre foi, aujourd’hui, est plus forte qu’avant. Nous n’avons peur de rien parce que nous sommes convaincus que Dieu est avec nous, et que la Vierge Marie, Mère du Sauveur entend nos prières et nos supplications et nous apporte son aide dans les problèmes auxquels nous sommes confrontés tous les jours.

C’est en réalité ce que nous sentons et ce que nous vivons tous les jours. Nous remercions sans cesse le Seigneur, afin que nous puissions être réunis auprès de Lui.

O bon Père, simple et humble, nous vous demandons de prier et d’agir pour nous et pour nos peuples blessés dans le monde arabe, pour le pardon de nos péchés, et pour que la paix du Christ puisse régner. Nous voulons aussi d’abord prier pour tous ceux qui sont la cause de tout ce mal et de ces mauvaises œuvres.

Nous voulons prier pour tous ceux qui ont versé le sang de nombreux innocents, observant les lois du mal et des ténèbres.

O très Saint Père, nous demandons votre intercession, afin qu’ils puissent se repentir devant leur Créateur, afin qu’ils puissent devenir des instruments de paix et d’amour et non plus des instruments dans la main du Malin, afin qu’ils puissent devenir de véritables enfants de Dieu.

Nous prions notre bien-aimé Jésus, O très Saint Père, qu’Il vous accorde santé et lumière afin que vous puissiez continuer l’œuvre de vos prédécesseurs, de saint Pierre et saint Paul au saint de ce siècle, saint Jean-Paul II, et le reste des disciples.

Enfin, au nom du Christ, nous tenons à vous remercier d’avoir pris le temps de lire notre humble lettre.

Nous demandons au Seigneur de vous donner la force et le courage de pouvoir être toujours au service des pauvres dans le monde entier. Que le Seigneur soit à vos côtés partout où vous allez. Nous remercions l’Eglise catholique locale et Caritas-Jordanie pour tout le bien qu’ils ont fait pour nous, depuis notre fuite.

 

La fraternité de Jésus – familles irakiennes de la paroisse de Naour / Amman – Jordanie

Jamil Elias Ayoub

Amer Elias Ayoub

Daoud Daoud Shabo

Fares Nafe ‘Yacoub

Dia Abalhad Moussa

Selwan Adeeb Yacoub

Ma’an George Hanna

Zeid Ghazi Tuma

Feras Ghazi Tuma

Bachar Adeeb Yacoub

Ragheed Salem Matti

 

Source: abouna.org

Traduction du Patriarcat latin de Jérusalem