Pages Menu
Categories Menu

Posté on 24 Août 2015 in Action caritative, Diocèse, Slide, Société Saint-Yves

La Société St Yves lauréate du Prix « Pierres Vivantes » 2015

La Société St Yves lauréate du Prix « Pierres Vivantes » 2015

 

 

TERRE SAINTE- La Société Saint-Yves recevra le prix Pierres Vivantes de la Fondation Œcuménique des Chrétiens de terre Sainte (HCEF). La remise du prix aura lieu lors d’une cérémonie, le 16 octobre 2015. Avec ce prix, la Fondation tient à saluer l’engagement de la Société St Yves en faveur des Palestiniens et de leurs droits, surtout par le biais d’actions en justice.

 

La Société St Yves, centre catholique pour les Droits de l’Homme, a été fondée en 1991 par le Patriarche émérite de Jérusalem, S.B Michel Sabbah, pour soutenir les pauvres et les opprimés, selon les enseignements prônés par la Doctrine Sociale de l’Eglise. Elle fournit des aides juridiques gratuites, ainsi que des consultations aux membres de la communauté palestinienne qui en font la demande.

Le centre lutte en faveur des droits civils et sociaux des Palestiniens, dans plusieurs domaines : droit de résidence à Jérusalem, regroupement familial, enregistrement des enfants, liberté de circulation, démolitions de maisons et confiscations de terres. Sa devise, « je suis le gardien de mon frère », l’encourage sur la mission qu’elle s’est assignée : demander justice pour tous, en dépit de considérations raciales, sexuelles ou religieuses.

En avril dernier, la Société avait remporté une victoire dans la longue bataille juridique de la Vallée de Crémisan. « Avec cette victoire, a affirmé Sir Rateb Rabie, président de la Fondation Œcuménique des Chrétiens de Terre Sainte, la Société a pu sauver de la confiscation 3 000 dounams de propriétés privées à Beit Jala. S’ils avaient perdu, le mur aurait divisé les propriétés des Salésiens en deux, et les aurait séparés des communautés qu’ils servent ».

Le Prix « Pierres Vivantes » de la Fondation Œcuménique a été créé pour honorer les institutions et associations engagées en faveur des chrétiens de Terre Sainte. Par leurs actes, ces institutions montrent leur détermination à préserver la présence de ces pierres vivantes sur la terre où le christianisme est né.

 

Source : Abouna.org