Pages Menu
Categories Menu

Posté on 8 Déc 2015 in Actualité du Vatican, Année de la Miséricorde, Église, Slide, Solennités, Vie liturgique

Le Pape donne le coup d’envoi du Jubilé de la Miséricorde

Le Pape donne le coup d’envoi du Jubilé de la Miséricorde

 

ROME- Le 8 décembre, en la Solennité de l’Immaculée Conception, et cinquante après la clôture du Concile Vatican II, le Pape François a inauguré l’Année sainte extraordinaire du Jubilé de la miséricorde.

Le Pape François, poussant les battants de la sculpturale Porte sainte de la basilique St Pierre, avant de la franchir et de se recueillir en silence quelques instants, immédiatement suivi par le Pape émérite Benoît XVI : voilà sans conteste, l’image qui restera de cette cérémonie d’inauguration de l’Année de la Miséricorde, au Vatican.

Auparavant, le Pape François avait présidé une messe Place St Pierre, retransmise en direct et en mondovision, devant des dizaines de milliers de fidèles, et un parterre de personnalités.

« Si tout restait cantonné au péché, nous serions les plus désespérées des créatures, alors que la promesse de la victoire de l’amour du Christ enferme tout dans la miséricorde du Père », a affirmé le Saint-Père dans son homélie. Et d’expliciter le sens de cette année jubilaire proposée aux croyants : « un don de grâce (…), une année pour grandir dans la conviction de la miséricorde ». Aussi, a-t-il encore soutenu, « nous devons faire passer la miséricorde avant le jugement, et dans tous les cas, le jugement de Dieu sera toujours à la lumière de sa miséricorde ».

Le Pape François a également tenu à évoquer le 50e anniversaire de la clôture du Concile Vatican II ; un événement qui ne doit pas s’appréhender uniquement à l’aune des documents produits, mais pour ce qu’il a véritablement été : « une rencontre entre l’Église et les hommes de notre temps. Une rencontre marquée par la force de l’Esprit qui poussait son Église à sortir des obstacles qui pendant de nombreuses années l’avaient refermée sur elle-même ». Il est temps pour l’Eglise de retrouver « avec enthousiasme » l’élan missionnaire, a exhorté le Pape. Ce Jubilé, a-t-il enfin conclu, « nous provoque à cette ouverture et nous oblige à ne pas négliger l’esprit qui a jailli de Vatican II, celui du bon Samaritain ».

Le 13 décembre, le Pape ouvrira la porte sainte de la Basilique St Jean de Latran, cathédrale de l’évêque de Rome. Ce même jour, les évêques diocésains ouvriront une Porte sainte dans leur église cathédrale ou dans une église très significative. A Jérusalem, le Patriarche latin, S.B Fouad Twal ouvrira la Porte de la Miséricorde de la Basilique de l’Agonie, à Gethsémani, au terme d’une messe solennelle qu’il concélebrera avec les évêques presents.

Les dates d’ouverture des autres portes de la miséricorde du diocèse de Terre Sainte sont disponibles ici.

Manuella Affejee