Pages Menu
Categories Menu

Posté on 8 Avr 2016 in Actualité locale, Communiqués de presse, Politique & Société, Publications, Slide

Crémisan : le Patriarcat latin affligé face à l’injustice faite aux familles chrétiennes

Crémisan : le Patriarcat latin affligé face à l’injustice faite aux familles chrétiennes

 

COMMUNIQUE – Les travaux de construction du mur de séparation à Crémisan s’intensifient en ce début du mois d’avril 2016. Après les pelleteuses et les bulldozers, ce sont désormais des grues qui plantent des pans de bétons de huit mètres de haut dans la terre de cette vallée qui abritait autrefois des oliviers pluriséculaires.

Le Patriarcat latin de Jérusalem fait part de sa profonde déception quant à la poursuite des travaux et réitère la condamnation de cette opération menée par les forces israéliennes.  La construction d’un mur de séparation et l’injuste confiscation de terres appartenant à des familles chrétiennes de Beit Jala constituent une violente offense au processus de paix.

Le Patriarcat latin en appelle, une fois de plus, aux autorités israéliennes afin que les travaux cessent et que justice soit faite aux habitants de la vallée. La Cour Internationale de Justice a jugé le 9 juillet 2004 illégale la construction du mur et exigé son démantèlement, de même que l’Assemblée générale de l’ONU.

Ce mur n’a aucune justification d’ordre sécuritaire comme l’avait d’abord souligné un an plus tôt, en avril 2015, la Cour Suprême israélienne elle-même, suscitant à l’époque de nombreux espoirs.

Exproprier ces familles chrétiennes de leurs terres revient à leur confisquer leur héritage et contribue davantage au déracinement des chrétiens de cette région.

Patriarcat latin de Jérusalem