Pages Menu
Categories Menu

Posté on 8 Août 2016 in Diocèse, Écoles, Nouvelles du diocèse, Slide

Le père Faysal Hijazin enterré à Amman : « sa mémoire reste vive »

Le père Faysal Hijazin enterré à Amman : « sa mémoire reste vive »

 

 

AMMAN – La messe d’enterrement du P. Faysal Hijazin a eu lieu le samedi 6 août 2016, en l’église du Bon Pasteur à Amman. Le P. Faysal, décédé brusquement à l’âge de 55 ans, avait consacré sa vie à l’éducation pastorale ainsi qu’à la défense des valeurs familiales et du mariage.

La messe des funérailles a été présidée par l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem Mgr Pierbattista Pizzaballa, aux côtés du Patriarche émérite Mgr Fouad Twal, du Vicaire patriarcal latin pour la Jordanie Mgr Maroun Lahham, et en présence de nombreux de prêtres et religieux, de l’ambassadeur palestinien en Jordanie Atallah Khairy , de nombreuses personnalités publiques, des membres des familles Hijazin et Akasheh, ainsi que des personnes provenant de diverses régions de Jordanie, de Palestine et de Galilée.

L’Ambassadeur palestinien M. Khairy a transmis les condoléances du président palestinien Mahmoud Abbas. Il a également exprimé sa gratitude et sa reconnaissance pour les services rendus par le Patriarcat latin ainsi que pour les nombreux efforts déployés par le regretté père Faysal au service des musulmans et des chrétiens palestiniens, dans un souci d’unité et de cohésion entre les membres du peuple palestinien, «  un peuple qui aspire à son indépendance, par la création d’un Etat palestinien sur le sol palestinien ».

Le père Faysal a été ordonné prêtre dans la paroisse du Christ Roi à Amman en 1985. En 2010, il est devenu le directeur des écoles du Patriarcat latin de Jérusalem en Palestine, et en 2012 il a été nommé secrétaire général des Écoles catholiques en Palestine. En 2013, il est devenu le directeur des écoles du Patriarcat latin en Palestine et en Israël.

Dans son homélie, Mgr Lahham a rappelé comment le père Hijazin avait servi en tant que pasteur, éducateur, et directeur. « Il a quitté ce monde, mais sa mémoire reste vive car il a répondu à l’appel de sa vie, à l’appel de son baptême, à son appel à la prêtrise, et à l’appel à la vie éternelle ».

Source : abouna.org

Photo : Osama Toubasi