Pages Menu
Categories Menu

Posté on 22 Août 2016 in Actualité locale, Diocèse, Écoles, Politique & Société, Slide

Le Ministère de l’Education israélien classe les écoles chrétiennes parmi les meilleures du pays

Le Ministère de l’Education israélien classe les écoles chrétiennes parmi les meilleures du pays

 

ISRAEL – Dans le classement des meilleures écoles du pays publié par le Ministère de l’Education israélien quelques jours avant la rentrée scolaire 2016, les écoles chrétiennes se taillent une place de choix. Et pourtant, les écoles chrétiennes en Israël sont en danger d’effondrement financier suite aux réductions budgétaires du Ministère, ce dernier n’ayant toujours pas honoré les engagements pris à l’issue de la grève de septembre 2015.

Le rapport publié en hébreu par le Ministère liste en tout 277 écoles retenues pour leur excellence, tant d’un point de vue éducatif que sur le plan social. Ces dernières sont ensuite classées par rang, de 1 à 4.

L’école Terra Santa d’Acre (Akko) figure dans la première catégorie (rang 1). Plusieurs écoles chrétiennes sont ensuite classées de rang 2, notamment l’école des Sœurs Franciscaines à Nazareth, l’école Saint Jean « Mouth of Gold » à Jish, l’école de Don Bosco à Nazareth, celle des Sœurs de Nazareth à Haïfa, ainsi que l’école du Patriarcat latin à Rameh.

L’école chrétienne « Galilee School » à Eilaboon figure quant à elle au rang 3.

« Si on analyse ce rapport de plus près, il indique que les écoles privées sont relativement bien meilleures que les écoles publiques en général (proportionnellement), et tandis que les chrétiens ne constituent qu’environ 1% des israéliens, les écoles chrétiennes représentent 3% de la liste ! Mais nous pouvons toujours faire mieux ! » souligne non sans enthousiasme Wadie Abunassar, membre de la communauté arabe chrétienne, directeur de l’International Center for Consultations (ICC) et expert auprès des médias israéliens, palestiniens et internationaux, sur la situation au Moyen-Orient et en Terre Sainte.

 

Des écoles pourtant en crise financière, toujours dans l’attente d’un financement équitable

Il existe en tout 47 écoles chrétiennes en Israël, tenues par les Catholiques, les Orthodoxes, les Anglicans, l’Eglise d’Ecosse, la Christ Church et les Eglises Baptistes. Ces écoles chrétiennes rassemblent 33.000 étudiants chrétiens, musulmans, druzes et juifs issus de l’ensemble du pays.

Ces six dernières années, le gouvernement israélien n’a eu de cesse de réduire le budget alloué à ces écoles, une réduction drastique s’élevant à hauteur de 45% des subventions autrefois perçues. A ses restrictions, s’ajoute une ordonnance du Ministère de l’Education venant limiter la possibilité pour les écoles chrétiennes de recevoir des fonds de la part des parents d’élèves. Deux mesures qui, conjuguées, placent les écoles au cœur d’une crise sans précédent. Le Ministère de l’Education a également invité les écoles chrétiennes à rejoindre le système des écoles publiques israéliennes : une proposition rejetée par les écoles chrétiennes qui voient là leur identité menacée et qui notent à juste titre que les écoles juives orthodoxes, supposées être dans la même catégorie que les écoles chrétiennes dans le système israélien, sont quant à elles, intégralement financées par le gouvernement tout en gardant leur autonomie.

En septembre 2015, le Bureau des Ecoles Chrétiennes en Israël avait ainsi organisé une grève retentissante qui au terme de 27 jours de mobilisation, s’était soldée par un accord avec le Ministère. Cet accord déclarait que les écoles chrétiennes recevraient 50 millions de shekels avant le 31 mars 2016 pour compenser les restrictions budgétaires imposées les années précédentes.

A ce jour, le Ministère de l’Education n’a toujours pas honoré ses engagements.

Myriam Ambroselli