Pages Menu
Categories Menu

Posté on 8 Nov 2016 in Actualité Monde, Dialogue interreligieux, Dialogues, Politique & Société, Slide

Des chefs religieux de Terre Sainte à Auschwitz

Des chefs religieux de Terre Sainte à Auschwitz

 

AUSCHWITZ – Une trentaine de hauts représentants religieux de Terre Sainte, parmi eux Mgr Pizzaballa, se sont rendus au camp d’extermination d’Auschwitz le 2 novembre 2016 lors d’une visite historique afin de condamner l’extrémisme et la haine.

Durant leur séjour en Pologne du 2 au 4 novembre, trente membres du Conseil des dirigeants des communautés religieuses en Israël ont visité l’ancien camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Parmi eux se trouvaient l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem Mgr Pierbattista Pizzaballa, le Patriarche orthodoxe de Jérusalem Theophilos III, l’Archevêque anglican Suheil Dawani, le Cheikh Mowafaq, chef religieux druze, les rabbins Dimony Icchak Elefant et David Rosen ainsi que deux imams sunnites de Galilée.

Les dirigeants religieux ont été accueillis au Mémorial par le directeur du Musée d’Auschwitz Dr. Piotr M. A. Cywiński. Ils ont aussi rencontré Mgr Stanislaw Gądecki, Président de la Conférence épiscopale polonaise, qui a souhaité la bienvenue aux participants en saluant  chaleureusement tous les invités présents, « missionnaires de paix, c’est-à-dire ceux pour qui la quête de la paix est une mission de vie ». Les dirigeants religieux ont également rencontré le cardinal Stanislaw Dziwisz. Le Métropolite de Cracovie a attiré l’attention sur la figure de Jean-Paul II, qui a toujours été un homme de dialogue.

Ensemble, ils ont passé le portail du camp où est inscrit en fer forgé « Arbeit macht Frei » (le Travail rend Libre) avant de déposer des fleurs au pied du mur de la mort où ont eu lieu les exécutions.

Au cours de la visite, les invités ont été accompagnés par le ministre Wojciech Kolarski de la Chancellerie du Président de la République de Pologne et par l’ambassadeur israélien en Pologne Anna Azari qui a déclaré que « la visite d’Auschwitz a été l’objectif principal de la visite des membres du Conseil en Pologne. C’est très important parce que c’est, symboliquement, le meilleur lieu à partir duquel nous pouvons envoyer le message de paix entre les différentes religions. Nous sommes probablement à l’endroit où l’homme est tombé au plus bas, par conséquent, il est approprié d’envoyer cet appel à un changement positif à partir d’ici ».

Après la visite au Mémorial d’Auschwitz, les participants ont écrit et signé une déclaration commune sur la paix dans le monde : « Nous croyons que le Créateur qui gouverne le monde dans la bonté et la grâce nous oblige à vivre en paix et de montrer le respect à tous le monde ».

Les différents représentants ont ensuite participé à un temps de dialogue en partageant mutuellement leurs expériences avec les membres du Conseil du Centre pour le dialogue et la prière à Auschwitz.

Le point d’orgue de cette rencontre fut la déclaration du Conseil des Dirigeants des communautés religieuses en Israël qui répudie « le racisme, le fanatisme et l’extrémisme, surtout quand ceux-ci sont commis, prétendument au nom de la religion ».

La rencontre s’est achevée sur un appel à la fin de la guerre et à une prière pour la paix en accord avec la vision des prophètes : « De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre. » (Isaïe 2,4)

Vivien Laguette

Photo : Pawel Sawicki – auschwitz.org