Pages Menu
Categories Menu

Posté on 20 Fév 2017 in Actualité locale, Diocèse, Nouvelles du diocèse, Politique & Société, Projets, Slide

Un service de prothèses orthopédiques et de réadaptation au Centre Notre-Dame de la Paix

Un service de prothèses orthopédiques et de réadaptation au Centre Notre-Dame de la Paix

 

AMMAN – Le Centre Notre-Dame de la Paix, qui accueille depuis plusieurs années de nombreux réfugiés et personnes dans le besoin, a ouvert depuis 2015 un service de prothèse pour permettre à des personnes mutilées ou paralysées, de s’insérer dans une société qui ne donne pas toujours de place à ceux qui ont des besoins spécifiques. Ce projet continue aujourd’hui de se développer en technicité et permet également la formation de techniciens prothésistes.

Le Centre de Notre-Dame de la Paix (Our Lady Of Peace Center ou OLOPC), est un institut créé en 2004 par le Patriarcat latin à Amman pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap mental ou moteur. Depuis plusieurs années, l’OLOPC accueille également des enfants ou adultes réfugiés originaires de Syrie.

La situation de réfugiés accentue les déformations osseuses et les problèmes orthopédiques. C’est à partir de ce constat que le Centre Notre-Dame de la Paix a souhaité en 2015 créer un Département des attelles et des orthèses. Le projet a été rendu possible grâce au partenariat avec l’Université de coopération italienne (ICU)  et le financement  de l’Agence italienne pour le développement.

La première année, le projet intitulé « 100 Feet to Walk towards Peace » a permis la fourniture de membres artificiels et la rééducation de cinquante–sept personnes amputées d’un membre inférieur. Pour chaque situation, l’effort est mis sur la réalisation la plus soignée de la prothèse et la formation des thérapeutes.

Pour la seconde année, le projet appelé « Out of Shadow » a de nouveau bénéficié de l’appui de l’ICU pour fabriquer et installer de très nombreux membres inférieurs artificiels, des attelles et orthèses, des chaussures médicales ou des auxiliaires de mouvement. Ce sont donc près de quatre cents personnes qui ont bénéficié de ces prothèses et des soins de rééducation associés. Cette forte augmentation de bénéficiaires s’explique par la participation au projet d’autres régions de Jordanie : Irbid, Zarqa ou Aljoun.

Au-delà de la technicité et de la précision des appareillages, la rééducation est un aussi un axe d’amélioration fondamentale ; c’est pourquoi les techniciens reçoivent des formations qui permettent de dispenser des prestations de grande qualité.

Les jeunes enfants sont également au cœur de ce projet : depuis 2016, l’ICU et le Centre Notre-Dame travaillent main dans la main afin de créer des moyens d’aide novateurs pour les enfants de moins de six ans souffrant d’un handicap physique ou mental. Cinquante enfants ont été formés au dessin sous la supervision d’un spécialiste du centre de Mariam d’éducation artistique. A la fin de la formation, une galerie d’art a été créée pour présenter les réalisations des enfants.

Enfin, le volet formation de ce projet ne cesse d’évoluer : courant 2016, un accord a été signé avec le Centre asiatique de formation et de conseil à Amman afin de former le personnel de l’OLOPC. Cet accord qui s’est achevé en janvier dernier a permis la formation des techniciens salariés de l’OLOPC mais aussi de quatre techniciens en prothèses et membres artificiels venus de Syrie, qui ont bénéficié de cette apprentissage en vue de pouvoir travailler en tant que professionnels une fois rentrés dans leur pays d’origine.

Source : Bureau de Développement des projets

P2280032.JPGP2290034.JPGP2290036.JPGP2290039.JPGP2290040.JPGP3010069.JPGP3090109.JPGP3250113.JPG