Pages Menu
Categories Menu

Histoire du Patriarcat Latin

Map with logo jpg

Le Patriarcat Latin de Jérusalem, dans sa forme actuelle a été établi en 1099 par les croisés. Selon ces derniers, il n’y avait pas de Patriarche résident à Jérusalem au moment de leur arrivée dans la ville ; ils ont par conséquent installé un Patriarche Latin pour diriger l’Église. Quand Saladin a pris la cité en 1187, le Patriarcat Latin s’est déplacé à Acre jusqu’en 1291.

Après cette période, il ne restait du Patriarcat Latin qu’un résident en Europe. C’est pour cette raison que le Pape Clément VI, en 1342, a confié la garde des Lieux Saints à la communauté des Frères Franciscains, dirigés par un Custode (signifiant littéralement « le Gardien »).

Ce n’est qu’en 1847 que le pape Pie IX rétablit un Patriarche Latin résident à Jérusalem. Le premier Patriarche à revenir a été Joseph Valerga, à 37 ans, avec une solide expérience du Moyen-Orient et une bonne connaissance des langues locales. Il avait servi auparavant dans la Délégation Apostolique à Beyrouth, et avait visité l’Irak avec l’Église Chaldéenne. En tant que Patriarche, il a été également nommé Délégué Apostolique pour le Moyen-Orient, avec résidence à Beyrouth, où il passait 6 mois par an.

SB Valerga

S.B. Joseph Valerga (1813 – 1872)

 

Avec le rétablissement officiel du diocèse, l’Ordre Équestre des Chevaliers du Saint Sépulcre de Jérusalem a été également été rétabli par le même Pape Pie IX, dont la réorganisation a été confiée à S.B. Joseph Valerga. Ainsi, les deux institutions historiques ont été réinstallées ensemble et pour le même but : servir les chrétiens de Terre Sainte. Le Patriarche travaillant dans le pays lui-même, et l’Ordre, ayant à soutenir la Terre Sainte partout dans le monde.

Le rétablissement du Patriarche Latin de Jérusalem a permis le retour de nombreuses congrégations religieuses en Terre Sainte, au service du nouveau diocèse latin catholique. Le principal Ordre religieux demeure la Custodie franciscaine de Terre Sainte, mais 31 communautés d’hommes et 70 de femmes sont également présentes aujourd’hui dans le patriarcat pour les différents ministères : gestions de Lieux Saints, accueil de pèlerins, études bibliques, travail pastoral et social…